Comment tailler un figuier en hiver ?

La taille des figuiers varie en fonction du type cultivé (unifère ou bifère). Dès que la sève coule dans les branches vers la fin de l’hiver, vers le mois de mars, c’est le moment de le faire. La taille permet de contrôler la hauteur et le volume de cet arbre fruitier méditerranéen. Ainsi, le jardinier peut cueillir sans avoir à faire l’équilibriste.

 

Tailler son figuier pendant la saison d’hiver

Une fois que tous les fruits ont été cueillis, l’objectif de la taille du figuier en hiver est de supprimer les branches les plus jeunes qui viennent de produire des fruits. Dans la mesure du possible, coupez-les le plus près possible de la souche, toujours en biais. Vous devrez peut-être utiliser un sécateur ou une scie, selon la taille des branches. Il n’est pas nécessaire d’appliquer une solution cicatrisante, car le latex qui s’écoule des plaies s’en charge tout seul.

Pour tailler un figuier juvénile : taillez les branches qui s’écartent trop vers l’extérieur ou vers l’intérieur afin de permettre à la lumière de pénétrer dans les branches et de maintenir l’arbre en excellent état. De nombreuses pousses se développeront à la base de la souche avec le temps, ne les retenez pas toutes, elles épuiseront l’arbre. Choisissez les plus actives et débarrassez-vous des autres.

La taille d’un figuier ancien demande beaucoup d’efforts ! Seuls les plus grands arbres subissent, au moins tous les 20-25 ans, une taille de rajeunissement qui consiste à couper la quasi-totalité des branches à la souche pour permettre la pousse de nouvelles tiges.

Quand faut-il tailler son figuier ?

Le figuier est un arbre méditerranéen dont les fruits s’épanouissent dans des températures plus chaudes. La taille du figuier est indispensable dans les climats froids afin de valoriser les fruits, en concentrant la sève à certains endroits. Cette taille s’effectue de préférence en hiver, entre février et mars. En effet, il est préférable de ne pas laisser les plaies de taille au froid, car cela peut ralentir le processus de guérison. La taille peut être effectuée à l’automne lorsque les fruits ont effectivement été récoltés dans les régions méridionales, mais elle n’est pas obligatoire.

Quelle est la meilleure façon de tailler un figuier ?

La taille d’hiver consiste à éliminer toutes les branches qui ont produit des fruits l’année précédente. Cela est valable aussi bien pour les arbres à tronc unique que pour les arbres couverts de vigne. Les premiers seront taillés au plus près de la souche, tandis que les seconds seront taillés au plus près du tronc et souvent, en biais, pour éviter que l’eau ne stagne. Cette taille doit également être effectuée pour éliminer les branches mal positionnées ou tordues. Pour que les fruits bénéficient d’un ensoleillement optimal, le centre de l’arbre doit être ventilé. Les figuiers sont de deux types :

  • Les figuiers unifères ne donnent des fruits qu’une fois par an, en septembre et ce sont des figues d’automne qui poussent sur les branches de l’année précédente.
  • Les bifères : ils portent des fruits pour la première fois en juillet, ce qui donne des figues fleurs ou des figues d’été. Elles apparaissent d’abord sur le bois de l’année suivante, car c’est là qu’elles ont commencé à se développer et elles restent en dormance pendant tout l’hiver, prêtes à mûrir l’été suivant. Les figues d’automne sont produites au printemps et récoltées en septembre.

Par conséquent, en taillant les branches de l’année suivante, un figuier taillé sera privé de ses figues en fleurs, il est donc préférable de ne pas les supprimer complètement et de couper les survivants actuels. Les outils nécessaires sont résumés comme suit :

  • Les branches les plus fines peuvent être taillées à l’aide d’un sécateur.
  • Le reste des branches aura besoin d’une scie. Veillez à ce que vos coupes soient droites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *